Dans le Parc en toute sécurité
Portez toujours un masque, respectez les distances et adoptez des mesures d'autoprotection pour contenir l'épidémie du virus Covid-19.
Respectez toujours la nature, jeter le masque et les dispositifs de protection individuelle dans la collecte non triée. Leur dispersion dans l'environnement représente une véritable menace pour les écosystèmes.
Logo du parc
Partager
Home » Nature et territoire » Parc National » Biodiversité » Environnement naturel

Les milieux aquatiques

Les milieux aquatiques naturels présents sur le territoire du Parc National sont constitués de cours d'eau et de sources. Les fleuves, à régime torrentiel marqué, sont étroits et courts, peu ramifiés, linéaires, enfoncés et rocheux, de sorte que leur influence sur l'environnement est limitée à la proximité immédiate des rives et que leurs habitats ont une extension latérale réduite. Ils présentent cependant des caractéristiques nettement contrastées par rapport aux pentes où ils sont gravés : l'ombre, la fraîcheur et l'humidité favorisent une biocénose exclusive, impossible à obtenir ailleurs. Fougères, joncs et prêles grandissent protégés par le feuillage des aulnes, des sureaux, des noisetiers ; les anguilles nagent dans l'eau et les amphibiens se reproduisent, menacés par la couleuvre tesselée. Le sentier n° 581, qui s'étend le long du bassin hydrographique de Vernazza, traverse une dizaine de fleuves et de fossés où l'eau coule même en plein été ; les sentiers n° 551 et n° 507 longent Rio Casale et Canale di Riccò.

Les Mousses
Ce sont de petites plantes non vasculaires, aux structures très simples, qui n'ont pas de fonction de soutien et avec un aspect turgescent. Elles font partie de la division des bryophytes qui comprend des plantes de taille assez petite et à développement et croissance horizontaux. Les mousses sont composées de très petites tiges et de feuilles microscopiques ; l'absence de tissus vasculaires pour le transport de l'eau et des nutriments fait qu'elles sont absorbées par capillarité sur toute la surface de l'organisme. La reproduction se fait au moyen de spores et la formation de celles-ci nécessite la présence constante d'eau ; c'est pourquoi les mousses prédominent surtout dans les zones humides et ombragées, près des stagnations d'eau, des lacs, des fleuves. Elles préfèrent le sol, mais s'adaptent à différents types de substrat, surtout lorsque les conditions sont stables dans le temps, car elles peuvent aussi se développer sur la roche nue et dans les milieux aquatiques.

La Lingue de Cerf (Phyllitis scolopendrium L.)
La Scolopendre ou Langue de cerf, doit son nom à la disposition des sores (groupes de sporanges contenant les spores), semblables à une scolopendre (mille-pattes), sur la page inférieure de la feuille et au fait que la feuille est en forme de langue, entière, coriace et lisse sur le dessus.
C'est une fougère à feuilles persistantes appartenant à la famille des Aspleniaceae, commune dans les zones fraîches, ombragées et humides, du niveau de la mer jusqu'à 1 300 m.
À l'échelle de l'évolution, les Ptéridophytes, une division des plantes comprenant les fougères, remontent à environ 400 millions d'années et ont une structure plus complexe que les mousses.
(Accédez à la Galerie de photos)

Le Triton alpestre (Ichthyosaura alpestris)
C'est un amphibien, d'une longueur maximale de 12 cm, appartenant à l'Ordre Urodela ou Caudata, qui se distingue des autres salamandres présentes dans le Parc, la Salamandre tachetée et les Spélerpès, par sa queue aplatie latéralement et son ventre jaune ou orange. La femelle, de couleur marron ou grise uniforme, est légèrement plus grande que le mâle ; ce dernier se distingue pendant la période de reproduction par les couleurs de la livrée.
Il s'agit d'une espèce principalement aquatique, largement répandue en Europe, du niveau de la mer jusqu'à plus de 2 000 mètres d'altitude. Dans le Parc National, il se reproduit dans des étangs naturels, dans des ruisseaux et aussi à l'intérieur de réservoirs artificiels, s'ils sont équipés de dispositifs de construction appropriés et situés près des fleuves et des sources.
Comme tous les amphibiens, c'est une espèce protégée par la Directive « Habitat » 92/43/CEE et menacée par la réduction et l'altération des milieux aquatiques de reproduction.
(Accédez à la Galerie de photos)

Silvia Olivari

Milieu aquatique ruisseau
Milieu aquatique ruisseau
(photo par: Silvia Olivari)
Mousse avec sporophytes
Mousse avec sporophytes
(photo par: Silvia Olivari)
Langue de cerf (Phyllitis scolopendrium L.)
Langue de cerf (Phyllitis scolopendrium L.)
(photo par: Silvia Olivari)
Milieux aquatique basin d’irrigation
Milieux aquatique basin d’irrigation
(photo par: Silvia Olivari)
Triton alpestre (Ichtyosaura alpestris) mâle
Triton alpestre (Ichtyosaura alpestris) mâle
(photo par: Pietro Papa)
Vuoi inviare una segnalazione di inaccessibilità di questo sito web?Invia segnalazione
© 2021 Parco Nazionale delle Cinque Terre
Via Discovolo snc - c/o Stazione Manarola
19017 Riomaggiore (SP) - CF 01094790118
Tel. +39 0187/762600 - Fax +39 0187/760040
E-mail: info@parconazionale5terre.it
PEC: pec@pec.parconazionale5terre.it
DNVEMASPagoPA
Ministero dell'Ambiente e della Tutela del Territorio e del Mare
Suivez-nous sur :