logoparco
Évitez la queue, achetez la Cinque Terre Card en ligne
card.parconazionale5terre.it
5terrecard
fermé
Logo du parc
Partager
Home » Nature » Aire Marine Protégée » Surveillance et recherche scientifique

Surveillance éco-acoustique

Surveillance de la biodiversité acoustique (poissons et cétacés), de l’activité de reproduction et évaluation du trafic de plaisance et du bruit émis sous l’eau dans l’aire marine protégée

Par l'Université de Perpignan, CEFREM (F) et en collaboration avec LECOB, CNRS (F)

Objectifs et résultats

Résumé du projet des activités menées en 2020 et 2021 dans l'AMP Cinque Terre

La mer, et notamment le littoral, est riche en sons d'origine biologique (émis surtout par les invertébrés et les poissons, mais aussi par les cétacés), géophysique (vagues, vent, pluie, etc.) et humaine (bateaux, pêche, prospection pétrolière, travaux, etc.). Ensemble, tous ces sons produisent de véritables paysages sonores sous-marins, constituant une source précieuse d'informations sur l'écosystème. L'écologie acoustique, ou éco-acoustique, est une discipline émergente qui étudie ces paysages sonores et permet de suivre en même temps l'état (la diversité et l'activité des communautés animales) et la pression anthropique (les activités humaines émettant du bruit) d'un écosystème, sans impact et sur des périodes prolongées (semaines, mois).

Le projet va réaliser une cartographie sonore des zones de l'AMP (A/B et C), étudier et surveiller la biophonie (richesse et diversité des sons, ces derniers liés à la reproduction) et l'anthropophonie (trafic de plaisance et bruit), ainsi que l'effet des mesures d'atténuation sur le comportement de parade nuptiale. La surveillance et la réduction de la pollution sonore sont en fait incluses dans la directive européenne « Stratégie pour le milieu marin » (descripteur 11).

Les enregistrements du bruit dans les zones A/B et C sont utilisés pour :

  1. Quantifier la « viabilité » biologique, les activités liées à la reproduction (chants au cours de la parade nuptiale) où à l'alimentation et à la fréquentation d'espèces emblématiques (dauphins, mérous bruns, corbs).

  2. Quantifier la fréquentation (passages de bateaux), en estimer les niveaux sonores émis et l'exposition des habitats sensibles aux nuisances sonores.

  3. Établir l'effet des mesures de gestion (interdiction de passage des bateaux dans la zone A, limitation de la vitesse) sur les comportements liés à la reproduction et donc essentiaux à la résilience des écosystèmes.


Activités prévues pour l'année 2022

En 2022, la surveillance acoustique sera effectuée sur des périodes plus longues (environ 6 mois) à Mesco (zone A/B), Montenero (zone A/B) et Manarola (zone C), en suivant un gradient de trafic maritime. En fait, les trois zones présentent des niveaux différents de trafic et de bruit de plaisance et d'activités acoustiques liées à l'élevages de corbs et/ou de mérous bruns et à l'alimentation (nocturne) des dauphins.

Les analyses seront effectuées en appliquant des méthodes standardisées de quantification de la biophonie, de la fréquentation et du bruit émis par les bateaux de passage. Cela permettra la comparaison entre les années, avec d'autres aires marines protégées et avec les niveaux de bruit anthropique détectés dans d'autres zones de la Méditerranée et au-delà.


Résultats attendus

Grâce à cet échantillonnage, il sera possible d'établir les périodes d'activité de parade nuptiale et de reproduction des mérous bruns et des corbs, ainsi que la fréquentation et le comportement des cétacés dans l'AMP des Cinque Terre. Il sera possible d'identifier des pics d'activité (plages journalières et saisonnières) qui permettront d'établir des périodes « sensibles ».

La fréquentation des bateaux de plaisance, les valeurs des niveaux sonores des bateaux et le bruit de fond anthropique seront comparés entre les zones, les périodes (haute et basse saison) et avec d'autres AMP. Cela permettra d'évaluer l'effet des mesures actuelles (zone A vs. zone C) mais aussi de quantifier l'augmentation de l'impact anthropique lors des pics touristiques.

Les séries temporelles de sons biologiques et anthropiques seront superposées pour identifier les périodes ou les moments potentiellement sensibles (forte activité biologique ou anthropique) et évaluer si les mesures de protection présentent une retombée positive sur les espèces et les comportements clés.


Équipement utilisé

Trois enregistreurs acoustiques sous-marins fixés sur des blocs de béton seront utilisés pour la surveillance des sons.


Durée du projet

Les enregistrements seront effectués pendant environ 5/6 mois, y compris les mois d'été avec des pics d'activité biologique et sonore (reproduction des espèces côtières, richesse sonore) et d'activité humaine.

Surveillance éco-acoustique
Surveillance éco-acoustique
(photo par: Archivio Parco Nazionale delle Cinque Terre)
Surveillance éco-acoustique
Surveillance éco-acoustique
(photo par: Archivio Parco Nazionale delle Cinque Terre)
Vuoi inviare una segnalazione di inaccessibilità di questo sito web?Invia segnalazione
© 2022 Parco Nazionale delle Cinque Terre
Via Discovolo snc - c/o Stazione Manarola
19017 Riomaggiore (SP) - CF 01094790118
Tel. +39 0187/762600 - Fax +39 0187/760040
E-mail: info@parconazionale5terre.it
PEC: pec@pec.parconazionale5terre.it
DNVEMASPagoPA
Ministero dell'Ambiente e della Tutela del Territorio e del Mare
Suivez-nous sur :