Partager
Home » Visiter le Parc » Sentiers et Outdoor

Itinéraire des anciens peuplements

Riomaggiore - Lemmen - Monesteroli - Campiglia - Fossola

Excursionniste
Aucune alerte météo
A pied         Intérêt principal : panorama Intérêt principal : religion Intérêt principal : archéologie Intérêt principal : histoire 
  • Forward time:  3 heures 45 minutes
  • Temps de retour: 3 heures 45 minutes
  • Difficulté : E - De randonnée
  • Longueur : 11.02 km
  • Dénivelée : 199 m

Pour vous rendre de la gare de Riomaggiore au terminus du chemin SVA, après avoir traversé le tunnel à droite, montez le long de la route principale menant à la partie supérieure de la ville appelée "Lavaccio" où se trouve un point d'information du parc national des Cinque Terre. Les premiers repères de piste se rejoignent lors du franchissement de la route provinciale en quittant le revêtement du ruisseau "Rio Major". Le sentier passe d'abord entre des murs de pierres sèches avec des champs cultivés et des jardins, bordés par la rivière tout au long de son tronçon entre aulnes et sureaux noirs.


(photo par: PN Cinque Terre)
 

   Trace KMZ
Touriste, Excursionniste, Expert, Fermé
 

Une fois près d'un ancien moulin transformé en habitation sur le lit de la rivière, montez l'escalier en pierre d'où vous pouvez voir la montagne de Verrugoli. Après un court tronçon caractérisé par des couches épaisses de grès de Riomaggiore, le chemin traverse Macigno dont nous voyons un gigantesque rocher dans une clairière dans laquelle se trouvait une petite carrière servant à la construction des maisons et des "cian", les terrasses de murs en pierres sèches.
Parmi les fissures dans les murs en pierre sèche se trouve la Selaginella denticulata, une petite fougère, un fossile vivant similaire à son ancêtre d'il y a 200 millions d'années.
Parmi les vignobles et les terres cultivées en partie abandonnés et repris par la garrigue méditerranéenne avec des bruyères, on arrive à la route provinciale 370 des Cinque Terre: une fois traversée, à gauche de l'attaque du chemin de la SVA, on aperçoit un petit pont similaire à celui qui caractérisait Riomaggiore avant de couvrir le flux.
Le châtaignier commence à apparaître, malgré la faible altitude, signe de sa présence comme élément important de l'économie paysanne. Après avoir passé un sanctuaire votif, continuez sur une légère pente parmi les zones cultivées abandonnées et recolonisées par la forêt. La dernière section se poursuit à plat à proximité de petits bâtiments ruraux jusqu'au Piazzale del Santuario della Madonna di Montenero. *
De la grande place qui entoure le sanctuaire, on a une vue remarquable sur tout le golfe des Cinque Terre jusqu'à Punta Mesco, tandis qu'à Levante, on peut voir les côtes de Tramonti av
ec le rocher Feral, les îles Palmaria et Tino.
* La première nouvelle du lieu remonte à 1335, bien qu'il soit considéré comme d'origine plus ancienne, entre les XIe et XIIIe siècles. Le complexe a été restauré en 1847 sur un projet de l'architecte Piaggio de La Spezia. La fête de la Pentecôte a lieu la célébration solennelle de l'image de la Vierge Marie (tableau de la fin du XVIe siècle).
Selon la légende, l'image aurait été ensevelie par les fidèles pour ne pas la faire tomber entre les mains des barbares : au moment de son retour à la lumière, une source d'eau émergée était enterrée.
Le chemin SVA se poursuit derrière les bâtiments du Sanctuaire près de la fin du chemin de fer à crémaillère (la seule mécanisation pour le transport de matériel agricole dans les Cinque Terre, introduite vers les années 80 par la Cantina Sociale delle Cinque Terre) qui longe le chemin. 593 C, jusqu'à un petit groupe de maisons et de vignobles sur la route provinciale sous-jacente SP 370.

La première section traverse une zone de maquis méditerranéen avec des chênes verts, des prunelliers, des bruyères arboricoles et des genêts épineux. Traversant un petit groupe de maisons et des champs cultivés dispersés, le chemin recommence à monter dans cette alternance d'urgences naturalistes et anthropiques, jusqu'à la jonction de Casa Casarino, où vous quittez l'ascension et continuez bien sur la droite. Laissant derrière la vue sur la Costa di Serra, cultivée avec des vignes comme d'habitude, le chemin retourne ensuite dans une forêt de pins qui a colonisé à nouveau les terrasses, signe de l'activité viticole passée.
Nous arrivons enfin à Lemmen*, un petit noyau de maisons en partie abandonnées où le temps semble s'être arrêté et dont nous avons déjà des nouvelles en 1251 lorsque les hommes de "Villa Cazeni et Montenigro, Cacinagola, Ceroco et Lemina" jurèrent fidélité aux Génois dans la guerre contre Pise.
Le chemin continue en plaine en passant devant la petite église de San Bernanrdo, à côté de laquelle se trouve un abreuvoir creusé dans une dalle de grès. Après un court trajet plat, le chemin tourne à gauche et monte, à travers vignobles, chênes verts et forêts de pins jusqu'au Colle del Telegrafo, carrefour de routes et de chemins où se trouvent un point de restauration et la "Palestra nel Verde", un sentier aménagé pour l'activité physique en plein air.
Une fois au Colle Telegrafo en quittant le chemin SVA, continuez pendant environ 20 minutes sur l'Alta Via delle Cinque Terre en direction de l'église de San Antonio (510 m d'altitude) (où nous rencontrons un autre point de restauration et une fontaine) et du chemin n. 504 qui descend dans la pinède. Le sous-bois est dense et comprend de nombreuses essences du maquis méditerranéen (par exemple, arbousier, ciste et balai épineux).
Au bord de la route, vous pouvez voir les couches de grès. La route atteint ensuite un espace avec un mur de pierre et, sur le bord de la mer, un Menhir préhistorique en pierre d'environ 2 mètres sur 50, datant de l'âge du bronze, probablement avec une fonction de calendrier. Près du mur bas appelé "grande pose", utilisé dans le passé pour supporter les charges des agriculteurs, il y a une petite grotte utilisée comme abri.
De là, le sentier descend à droite où vous quittez la route goudronnée pour rejoindre les anciennes marches ombragées par un bas chêne. En chemin, en plus des arbustes de la garrigue méditerranéenne, vous trouvez des populations de chênes verts et de chênes-liège.
En traversant un chemin de terre, le chemin passe bientôt à une bifurcation : à droite, vous descendez à Monesteroli avec le chemin n. 536 tandis que le chemin n. 504 procède au niveau de Vèo, en direction de Levante. Sur la droite il y a des vignes et des vues sur la mer, tandis que sur la gauche il y a des chênes.
En quittant les terrasses, le sentier pénètre dans le bois de chêne vert et atteint la fontaine Nozzano, qui rencontre le sentier 535, de Campiglia à Fossola. La fontaine est l'œuvre de l'armée napoléonienne et remonte au début du XIXe siècle. Vous pouvez faire un détour par l'itinéraire pendant que le chemin 504 continue en direction de Schiara, traverse les larges bandes en terrasse du Campodonico et atteint l'escalier entre les vignes et mène aux caves et aux monorails utilisés par les vignerons pour alléger un peu la fatigue de la production du vin blanc ou du Sciacchetrà.
Le chemin qui rejoint le centre habité de Schiara est composé de longues marches et semble tomber dans la mer tant la pente est grande. La zone habitée s'articule autour de la petite église de Sant'Antonio, sur la petite place de laquelle sont rappelés et nommés des noms, fruit d'une tradition locale liée à l'activité du tailleur de pierre exercée par beaucoup selon les besoins et liée à ce monde paysan marqué par la pierre. De là, vous pouvez descendre par l'escalier très raide qui devient parfois plus fin et disparaît sous les glissements de terrain, vers la mer, pour observer ces exemples évocateurs d'architecture spontanée.
Une fois rempli de parfums émanant de la végétation rocheuse des côtes et du bleu cristallin de la mer, montez vers la fontaine de Nozzano m. 334 d'altitude.

De la fontaine de Nozzano, vous pouvez choisir de poursuivre vers l'est jusqu'à Campiglia ou de revenir à l'ouest vers Monesteroli et Fossola.

Pour Campiglia
En quittant la fontaine, le chemin continue jusqu'à la route carrossable de Sant'Antonio à Schiara. Après le tronçon de route goudronnée légèrement en montée, à droite, le sentier 535 reprend, en direction du village de Campiglia, avec une vue magnifique sur la mer, d'abord sur le magnifique terrain cultivé, la côte de Schiara et les îles de Palmaria et Tino. Ensuite entrez dans les bois et atteignez enfin les premières récoltes de Campiglia.

Pour Monesteroli et Fossola
À la fontaine de Nozzano, vous croisez le chemin 535 allant de Campiglia à Fossola qui, après un court passage dans le bois de chênes verts et de pins, continue dans un faux plan au milieu des vignes avec vue d'abord sur la côte de Schiara et la falaise de Ferale, pour atteindre le croisement avec le chemin n. 536 qui, avec le chemin 504, mène à Monesteroli. De là commence le beau tronçon pavé de pierres qui descend jusqu'à l'entrée de la Scalinata Grande, un imposant ouvrage d'ingénierie paysanne, fait de grès local avec des blocs de différentes tailles placés à sec. Montez ensuite jusqu'au premier palier et sortez par l'escalier vertigineux pour pénétrer dans le maquis méditerranéen en direction ouest, en direction du Fosso dei Reboi.
En continuant sur une légère pente, vous traversez le bassin de Castigliola et della Lama, surplombant la plage de Nacché, puis redécouvrez les vignobles à proximité des premières caves de Fossola. En traversant un petit groupe de maisons et en empruntant un escalier raide, vous entrez dans la vallée de Fossola. Une fois passé, montez vers le petit oratoire de Angelo Custode, situé au bord du sentier 534 du Valico di San'Antonio à Fossola. Montez ensuite les escaliers et, sur la gauche, vous trouverez un parking puis continuerez sur la route carrossable reliant ce point à la route départementale SP 370, à l'embouchure de la galerie Biassa, où se trouve le point de dégustation de la Cantina Sociale delle Cinque Terre et l'arrêt du bus du parc vers Riomaggiore ou vers Biassa.


Points d'intérêt : 

  • Lieux traversés : Riomaggiore, Casarino, Lemmen, Crocetta, Telegrafo, S.Antonio, Nozzano, Campiglia, Monesteroli, Fossola
  • Témoignages archéologiques : Cavaneo, Lapis Terminalis auprès de Telegrafo (copie)
  • Témoignages ethnographiques : Edicule votif dédié à la Madonna di Montenero, d'autres édicules votifs, autel en pierre, altre edicole votive, altare in pietra, bassin en grès de Lemmen
  • Art et Histoire : Ancien pont en pierre, Santuario Madonna di Montenero, Oratorio di San Bernardo, Chiesa dell'Angelo Custode, Fontana di Nozzano, Chiesa di S.Caterina (Campiglia), Scala di Monesteroli dite Scala Grande
  • Services et exploitations commerciales : Riomaggiore, Telegrafo (saisonnier), Sant'Antonio (saisonnier), Campiglia 
  • Points d'eau : Riomaggiore, Sant'Antonio, Nozzano (potabilité à vérifier), Campiglia

Plus de renseignements sur mappe.parconazionale5terre.it :

Il convient de rappeler qu'on devra parcourir les itinéraires du parc national des Cinque Terre toujours avec le beau temps, avec des chaussures appropriées et par des personnes ayant de bonnes pratiques de randonnée.
© 2020 Parco Nazionale delle Cinque Terre
Via Discovolo snc - c/o Stazione Manarola
19017 Riomaggiore (SP) - CF 01094790118
Tel. +39 0187/762600 - Fax +39 0187/760040
E-mail: info@parconazionale5terre.it
PEC: pec@pec.parconazionale5terre.it
DNVEMAS
Ministero dell'Ambiente e della Tutela del Territorio e del Mare
Suivez-nous sur :